STATUT D’AUTO-ENTREPRENEUR

PUBLICATION D’ANNONCE LÉGALE

Publication d’annonce légale

L’entrepreneur qui décide de créer une structure juridique n’est pas obligé de publier d’annonces légales. Par contre, une société qui décide de créer une entreprise doit publier une annonce légale dans un journal spécialisé.

RÉGIME SOCIAL

Régime social

Les autoentrepreneurs s’acquittent d’une cotisation sociale qui varie selon son chiffre d’affaires. S’il n’effectue pas de chiffre d’affaires, le micro-entrepreneur n’a pas à s’acquitter de cotisation.

SEUIL DE CHIFFRE D’AFFAIRES

Seuil de chiffre d’affaires

Pour bénéficier du régime social d’autoentrepreneur, il ne faut pas dépasser un chiffre d’affaires de 170 000 € HT lorsque l’on exerce une activité d’achat ou revente et prestations d’hébergement.

Quelles sont les différences entre
micro-entreprise et auto-entreprise ?

Une micro-entreprise est un régime fiscal avantageux. Elle permet aux entrepreneurs d’être assujettis à l’impôt sur le revenu en fonction du montant brut des revenus annuels après un abattement forfaitaire des frais professionnels. En optant pour ce type de statut, l’entrepreneur individuel jouit du régime micro-social simplifié et micro-fiscal simplifié.

Faites appel à des professionnels pour simplifier les démarches de création et de gestion d’entreprise. Ces experts proposent aux futurs entrepreneurs des choix de services innovants grâce à des comparateurs. Par exemple, les professionnels de la création d’entreprises de statutentreprise.com aident les entrepreneurs à gérer la société en toute sérénité. Le prestataire de services aide également dans le choix du statut : SCI, SARL, SAS, URL, autoentrepreneur, SASU, association.

Autoentrepreneurs : les métiers en vogue

IDÉE DE PROJET

Idée de projet

Certains métiers rapportent plus dans l’univers de l’auto-entrepreneuriat. Parmi les métiers les plus en vogue, citons le consultant en e-marketing. L’objectif de ces consultants est d’améliorer les ventes en ligne des sites clients. Pour y parvenir, il faudra maîtriser différents outils : SEO, affiliation, publicité Facebook… Le dépannage informatique à domicile fait aussi partie des métiers rentables.

L’univers de l’auto-entrepreneuriat est vaste puisqu’il permet d’accéder à d’autres catégories de jobs : garde d’enfants, guide touristique, cours de musique ou de soutien scolaire à domicile, wedding planner, coach sportif, design d’intérieur, artisan dans le bâtiment… la liste des métiers en vogue est très vaste.

AUTOENTREPRENEURS 1
AUTOENTREPRENEURS 3
AUTOENTREPRENEURS
AUTOENTREPRENEURS
AUTOENTREPRENEURS 6

Les meilleurs endroits où entreprendre

À LA CAMPAGNE

À la campagne

L’avantage du statut d’auto-entrepreneur est que l’on peut créer son propre emploi partout où on le souhaite, même en pleine campagne, pourvu qu’il y ait Internet !

VILLES

En Villes

Parmi les meilleures villes pour entreprendre : citons, Montpellier, Strasbourg, Toulouse, Rennes, Nantes, Lille… En 2018, Lyon figure parmi les villes les plus dynamiques de France.

À L’INTERNATIONAL

À l’international

Pour entreprendre à l’étranger, on peut choisir le Danemark qui est connu pour avoir l’un des meilleurs PIB. Singapour est le premier pays où l’on peut facilement faire des affaires.

Start-up et jeune entreprise innovante

Le statut de jeune entreprise innovante (JEI) fut créé en France en 2004. Il apporte plusieurs atouts comme le fait de jouir d’une exonération de charges sociales et fiscales. Le JEI représente un tremplin pour les sociétés qui en bénéficient.

Gérer son auto-entreprise

Comptabilité

Le micro-entrepreneur doit tenir une comptabilité simplifiée. Ceux qui bénéficient d’un régime fiscal du micro social ne sont pas obligés de présenter de bilan annuel. Il suffit de réaliser l’enregistrement chronologique des achats et recettes.

Clientèle

Le logiciel de facturation pour micro-entrepreneur et autoentrepreneur facilite la gestion des clients. Cet outil de gestion permet d’enregistrer chaque information relative à la clientèle. Cette démarche facilite l’édition d’un devis, d’une facture, d’un acompte ou d’un avoir.

Marketing

Il est essentiel de se faire connaître pour promouvoir ses services et ses produits. Le secret de la réussite d’un projet professionnel est d’être visible. Pour y parvenir, on peut attirer les prospects en ayant recours à des techniques de l’inbound marketing.

Nom commercial d’autoentreprise

Le nom commercial représente un signe distinctif du prestataire. La microentreprise d’un autoentrepreneur a comme dénomination son patronyme. Le fait est que l’autoentreprise n’a pas de patrimoine propre. Ainsi, il n’existe aucune différence entre le patrimoine de la société et celui du créateur. Malgré cela, il est recommandé de choisir un nom commercial à la société afin d’optimiser la visibilité auprès des clients.

Fiscalité d'auto-entreprise

CHIFFRE D’AFFAIRES

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires d’un autoentrepreneur évoque le total des prestations ou de ventes accomplies par le micro-entrepreneur. Généralement, le CA évoque le total des factures sur une période donnée. Les pourboires obtenus s’intègrent aux chiffres d’affaires. Ils sont imposables aux cotisations sociales.

COMPTE BANCAIRE DÉDIÉ

Compte bancaire dédié

À partir de 2015, les autoentrepreneurs sont obligés de créer un compte bancaire pour leurs projets professionnels. Le délai de la création du compte bancaire dédié est d’un an après la création de la société. La loi PACTE a retiré cette obligation à ceux qui réalisent des chiffres d’affaires annuels inférieurs à 10 000 €.

PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE

Prélèvement à la source

À partir de 2019, le prélèvement à la source concerne également les autoentrepreneurs et pas uniquement les salariés. Les micro-entrepreneurs doivent s’en acquitter sous forme d’acomptes mensuels ou trimestriels. La valeur des acomptes est évaluée selon le dernier chiffre d’affaires annuel.