Publié le : 27 mai 20215 mins de lecture

Vous voulez devenir auto-entrepreneur ? Comme toute entreprise de grande envergure ou de taille moyenne, vous avez aussi besoin d’effectuer les analyses des chiffres d’affaires de votre entreprise, à travers votre comptabilité. Sans besoin d’un comptable expert, vous pouvez user des logiciels performants, adaptés à votre rythme et vos connaissances en la matière.

Qu’est-ce qu’un logiciel de comptabilité ? À quoi sert-il ?

Un logiciel de comptabilité est un programme informatique, destiné à numériser et automatiser les comptes financiers d’une entreprise. Cet outil dispose de plusieurs fonctionnalités qui permettent de sécuriser les écritures comptables de la société. Vous pouvez faire appel à un programmateur informatique spécialisé pour créer votre propre logiciel et insérer les fonctionnalités de votre choix. Cependant, il doit pouvoir fournir les bases de l’écriture comptables, comme enregistrer le plan comptable général de l’entreprise (encaissement, décaissement, actif, passif, crédit, débit, journal, immobilisation, etc.). Cet outil doit aussi permettre d’effectuer et d’enregistrer toutes les facturations sur les flux de l’entreprise, incluant les comptes clients et fournisseurs. Dans le cas d’un programme plus étendu et selon le secteur d’activité de la société, il peut être programmé avec un enregistrement des données d’import-export, une gestion de la logistique (approvisionnement, stock, etc.). Le programme peut même s’occuper des états financiers de l’entreprise, pour la déclaration fiscale.

Si vous êtes à la recherche d’un logiciel de comptabilité adapté à la productivité de votre entreprise, vous pouvez visiter le site comptabilite-autoentrepreneur.fr. Ce dernier propose un comparatif de logiciels de comptabilité auto-entrepreneur.

Comment choisir un logiciel de comptabilité pour auto-entrepreneur ?

Il existe un certain nombre de logiciels de comptabilité. Certains sont téléchargeables gratuitement en ligne, avec des fonctions de base, alors que d’autres sont paramétrables. Mais en tant qu’entrepreneur, vous devez prendre en compte quelques critères de choix, surtout si vous êtes au stade su start-up. En général, un logiciel ergonomique, pratique et fiable, est nécessaire pour un régime micro-entreprise. Un débutant a, effectivement, besoin d’un programme facile à manipuler et à exploiter pour minimiser le temps perdu à un poste secondaire, et se concentrer sur ses missions principales. Ainsi, vous devez considérer l’ampleur de l’activité de l’entreprise pour trouver un logiciel possédant les fonctionnalités nécessaires à votre comptabilité. Au fur et à mesure, où votre activité grandisse, vous pouvez ajouter d’autres fonctionnalités. Pour une entreprise de fabrication par exemple, un logiciel de comptabilité gérant le flux des matières premières et des produits finis peut suffire au début. Par la suite, elle peut intégrer la facturation, les comptes clients, et la gestion de vente journalière.

Pourquoi un entrepreneur a-t-il besoin de logiciel de comptabilité ?

Que ce soit pour un régime micro-entreprise, une entreprise SARL, ou SA, la loi exige la tenue de comptabilité. De ce fait, utiliser un logiciel de comptabilité pour un auto-entrepreneur est un acte de respect à la formalité juridique. Par ailleurs, le statut d’auto-entrepreneur revient souvent à penser à une petite société qui vient d’ouvrir ses portes. Il nécessite de limiter les dépenses et les charges excessives, comme ne choisir que des salariés indispensables par exemple. Utiliser un logiciel de comptabilité est une solution efficace pour éviter d’engager un personnel comptable, qui pourra augmenter les dépenses salariales de l’entreprise. De même, l’entrepreneur n’a plus besoin d’engager l’honoraire d’un expert-comptable externe, pour établir l’état financier et la déclaration de l’entreprise.

L’usage de tel programme permet d’accélérer l’écriture comptable de l’entreprise, afin de déduire l’évolution productive de celle-ci. Il minimise l’erreur de calcul, et d’écriture qui peut causer des fraudes au sein de la société et de la fiscalité. L’outil permet aussi d’analyser les comptes de résultat (chiffres d’affaires, recettes, bénéfices, solde de trésorerie, etc.) et aide à la prise de décision, pour anticiper et améliorer la productivité à venir.