Comment calculer votre seuil de rentabilité ou « point mort » ?

Quel que soit son secteur d’activité et sa taille, toute entreprise a pour but ultime de réaliser le maximum de profit. Le bénéfice net varie selon la phase de vie de l’organisme, de la compétitivité du marché et du coût de production. Pour dégager une marge bénéficiaire raisonnable et améliorer ses ventes, l’enseigne doit calculer son point mort. Comment calculer cet indicateur ?

Le seuil de rentabilité ou point mort, c’est quoi exactement ?

Avoir un résultat positif est le minimum des choses pour rester compétitif sur le marché. Toute entreprise qui souhaite améliorer ses ventes est obligée de calculer son seuil de rentabilité. Ce dernier n’est autre que le montant du chiffre d’affaires à lequel la société ne réalise ni perte ni bénéfice. À ce stade, la somme des ventes est identique à celle du coût total de production. En conséquence, le résultat est nul. Pour une entreprise en phase de démarrage, le calcul du point mort est indispensable. Cela lui permet de déterminer sa marge bénéficiaire. Le seuil de rentabilité peut être décrypté sur le compte de résultat de l’entreprise.

Comment procéder au calcul du seuil de rentabilité ?

Il existe plusieurs méthodes pour calculer son seuil de rentabilité. Pour faire simple, voici un enchaînement d’étapes mieux compréhensible. D’abord, il faut déterminer le montant des Charges Fixes (les loyers, les impôts, les charges financières…), celui des Charges Variables et le montant du Chiffre d’Affaires prévisionnel. Ensuite, à partir de ce dernier, on déduit les Charges Variables pour obtenir la Marge sur Coûts Variables, puis il convient de calculer le Taux de Marge sur Coûts Variables en faisant à partir du rapport entre la Marge sur Coûts Variables et le Chiffre d’Affaires prévisionnel. Par la suite, on détermine le Seuil de Rentabilité en effectuant un rapport entre les Charges Fixes et le Taux de Marge sur Coûts Variables. Enfin, on calcule le Point Mort avec cette formule : Seuil de Rentabilité/ (Chiffre d’Affaires prévisionnel annuel/360).

L’importance et l’utilité du calcul du seuil de rentabilité

De manière générale, on considère que le seuil de rentabilité est une autre appellation du point mort. Ce n’est pas pourtant le cas. Le seuil rentabilité est le montant du chiffre d’affaires permettant à l’entreprise d’avoir un résultat nul, tandis que le point mort correspond au nombre de jours auquel les charges fixes sont couvertes par les ventes.

Pour l’entreprise, la détermination du seuil de rentabilité et du point mort aide à la prise de décisions stratégiques. Ce ratio permet aux dirigeants et responsables de définir la politique à mettre en œuvre pour améliorer le chiffre d’affaires. Cet indicateur a aussi une influence sur l’impression que pourraient avoir les partenaires financiers vis-à-vis de la société.

Après l’auto-entreprise, quel statut choisir ?
La newsletter, outil de fidélisation ?