Les différentes aides possibles à la création d’entreprise

Afin de favoriser les créations d’emplois et la croissance économique, des aides financières et sociales sont accordées aux futurs entrepreneurs ou dirigeants. Ces appuis diffèrent cependant en fonction de l’activité, du régime juridique et de l’activité de l’entreprise. Selon le cas, découvrez les aides possibles pour votre projet de création.

Les aides sociales à la création d’entreprise

L’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise (ACCRE) figure parmi les aides sociales accordées aux créateurs d’entreprise. Les éligibles à l’ACCRE bénéficient d’une exonération des charges sociales durant la première année de début d’activité. Cette aide est accordée dans le cadre de l’auto-entreprise et d’une société. Dans la seconde optique, le bénéficiaire doit détenir au moins la moitié des parts.

Parmi les autres aides financières pour créer son entreprise, il y a l’Aide à la Reprise ou à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE). Cet appui financier est accordé par Pôle Emploi. Il permet au créateur d’entreprise de constituer un capital de départ. Sur statutentreprise.com, trouvez plus d’infos sur les aides à la création d’entreprise.

Les dispositifs fiscaux à la création d’entreprise

Les créateurs d’entreprise qui effectuent une demande de financement peuvent bénéficier d’un Crédit d’Impôt Recherche (CIR). Ce dispositif fiscal permet d’obtenir une réduction d’impôt lors d’un investissement en Recherche et Développement, sans limite de taille.

Pour le choix d’une micro-entreprise, l’entrepreneur peut bénéficier d’une exonération temporaire de la cotisation foncière des entreprises. Cet allègement fiscal est valable au cours de la première année de début d’activité. Cependant, pour obtenir cette aide, il faudrait que l’organisme se trouve dans une zone éligible.

Toujours pour une micro-entreprise, l’auto-entrepreneur peut bénéficier d’une exonération de TVA s’il ne dépasse pas le seuil de la franchise en base de TVA.

Les autres aides à la création d’entreprise

Le prêt OSEO est un plan de financement dédié aux étudiants souhaitant créer une entreprise. Ce dispositif est garanti par l’État, mais proposé par certaines banques qui ont conclu un accord. Ces dernières fixent ainsi le taux d’intérêt. Le prêt est limité à un seuil maximum de 15 000 €.

Le crédit professionnel est également un type d’appui financier à la création d’entreprise. Il est accordé par les établissements financiers. Se déclinant en plusieurs formes, cette aide a été lancée dans le but de soutenir les créateurs. La durée du prêt varie en fonction des caractéristiques du projet.

Les personnes handicapées souhaitant créer une entreprise peuvent aussi obtenir une subvention. Celle-ci est accordée par l’Agefiph. Le montant de l’aide est limité à 6 000 €. Certaines clauses se rapportant à la somme investie sont à respecter pour recevoir ce financement.

Jeune Entreprise Innovante : comment accéder à ce statut ?
Où domicilier son entreprise ?